Les Beaumanoir

Les Beaumanoir

Le "modèle Beaumanoir", distinct et répandu, reflète l'art et l'histoire régionale, invitant à explorer l'héritage et l'expertise des Beaumanoir dans la construction de chapelles emblématiques.

En savoir plus

Dans cette partie de Bretagne, de part et d’autre de la ville portuaire de Morlaix, des édifices religieux d’une grande qualité architecturale et d’une évidente originalité ont vu le jour à l’époque de la duchesse Anne.

Sans être nécessairement l’œuvre d’un groupe de tailleurs de pierres issus d’une même famille, un modèle et un style se sont imposés sur ce territoire sans que l’on en connaisse vraiment la paternité et le processus de diffusion. Peut-être suggéré par des hauts dignitaires ecclésiastiques ou choisi par des conseils de fabrique ou les aristocrates suivant un phénomène de mode, ces formules se sont vite propagées dans la campagne morlaisienne.

Et peut-être plus que les modèles architecturaux d’autres terroirs, moins originaux donc moins discernables, le modèle « Beaumanoir », répété à l’envi, a eu sa lecture facilitée et fut très vite signalée et analysée par les historiens de l’art.

L’attribution de ce modèle à la famille Beaumanoir par René Couffon, nous invite à étudier la vie de ces maîtres d’œuvre et le milieu professionnel dans lequel ils évoluaient. Leur connaissance est exceptionnelle au milieu de l’anonymat presque général constaté à cette époque.

La conférence proposée développera ces thèmes et comparera les chapelles Saint-Jacut de Plestin et Saint-Nicolas de Plufur, montrant la diversité de la production de la famille Beaumanoir.

par Christian Millet auteur de "Les Beaumanoir – Une dynastie de maîtres d’œuvre au temps de la duchesse Anne"

  • Partager sur :

Autres conférences

  • Les Beaumanoir

    Le "modèle Beaumanoir", distinct et répandu, reflète l'art et l'histoire régionale, invitant à explorer l'héritage et l'expertise des Beaumanoir dans la construction de chapelles emblématiques.

  • Règlements de comptes en Bretagne au Moyen-Âge

    Nobles bretons en conflit, détruisant des sépultures la nuit pour affirmer leur suprématie, illustrent les tensions féodales de la fin du Moyen-Âge.