Daniele Bragoni

Daniele Bragoni

Daniele Bragoni, maître sculpteur formé à Carrara, excelle dans le marbre depuis 30 ans, créant l'onde, une forme légère et harmonieuse, et mêlant géométrie et légèreté dans son art.

Daniele Bragoni a été formé à l’Académie des Beaux-arts de Carrara (Italie) où il a obtenu un Master. Il se spécialise durant ses études en toutes techniques sculpturales. Depuis plus de 30 ans, il en a fait son métier.

Durant les années qui ont suivi cette formation, c’est principalement le marbre qu’il a privilégié pour arriver à une maîtrise totale de la matière y compris dans les réalisations monumentales. Sa participation à des concours lui a amené divers succès, mais surtout de l’expérience. Outre sculpter, c’est répondre à une architecture et ses fonctionnalités. C’est écouter la matière et donner une réponse en toute harmonie.

Depuis près de 10 ans, il a créé une forme (l’onde) qu’il explore dans toutes les possibilités qu’il peut exploiter. Devenue de plus en plus fine, légère, l’évidence de la réaliser dans d’autres matières s’est imposée naturellement et il explore d’autres possibilités avec comme élément de recherche la légèreté.

Depuis peu, il confronte son Bragonium avec des formes géométriques pures. Les masses se télescopent, émergent l’une de l’autre, notamment avec l’intégration des socles.

La légèreté et l’équilibre sont pour lui une recherche permanente et l’intégration dans l’espace toujours un but à atteindre. Pour en revenir au Bragonium, celui-ci est construit sur une double courbe. C’est une onde, c’est à dire un élément fait pour propager, porter, divulguer et révéler des concepts sculpturaux propres à Daniele Bragoni. La recherche de bien-être l’a porté à créer cette forme pour transmettre son idéal qui est le bonheur. Cette forme n’est pas le fruit du hasard, elle est née de ses sculptures précédentes. Cela fait probablement plus de 20 ans qu’il la cherche, non pas intellectuellement mais émotionnellement.

Un artiste n’étant pas continuellement dans « l’action », outils et matières en main, son âme travaille avec son esprit. Dans ces instants, la lecture scientifique fait partie de sa vie et le captive. C’est dans la « compréhension » de la physique quantique qu’il a perçu l’importance des éléments et leur propagation intervenant au niveau des conséquences, si éloignés sont les éléments et leurs interférences entre eux. De là est né le nom « Bragonium » qui porte son identité.

La sculpture Bragonium, se présente donc en un élément fonctionnant dans son individualité, mais toujours en relation avec d’autres segments nommés eux aussi Bragonium et ceci à l’infini. Il faut considérer un élément comme un conteneur de l’information et comme pour les éléments vivants, on parle d’ADN, le Bragonium contient l’ADN de la pensée philosophique de Bragoni. La représentation philosophique est comme nous l’avons dit, une onde qui porte un idéal, le Bonheur. Dans une des œuvres « Bragonium » de dimension monumentale, Daniele Bragoni a inscrit une phrase du philosophe Kant : Le bonheur est un idéal non de la raison mais de l’imagination. Par le choix de cette phrase, l’artiste veut indiquer au « regardeur » que même si, intellectuellement, à l’instant où la personne lit cette phrase il lui paraît impossible de l’atteindre, il est possible de l’imaginer. Ce message de positivité permet une accessibilité au bonheur ou en tout cas d’aller perpétuellement à sa recherche.

Dans une société où l’information nous relate suffisamment d’évènements négatifs, il est pour l’artiste primordial d’agir pour le bien-être de l’humanité. Et ce n’est qu’en proposant, suggérant que la conscience peut se tourner vers celle-ci. Nous sommes en présence d’une forme faite par l’homme et pour l’homme et ceci tant dans l’aspect physique que philosophique. Cet équilibre, Daniele Bragoni le recherche et le trouve nous offrant une œuvre « intelligiblement humaine ».

— Chantal de Jaeger – Analyste d’art
— Luc Schroeder - Galeriste

Voir le site

  • Partager sur :

Autres expositions

  • ALỲ

    Exploration et jaillissement de l’intime

    De formes corporelles surgit une palette de sentiments ou de quêtes. Êtres de bronze ou d’argile s’offrent en une lecture poétique et sensible, intensément habitée par le mouvement.

  • Daniele Bragoni

    Daniele Bragoni, maître sculpteur formé à Carrara, excelle dans le marbre depuis 30 ans, créant l'onde, une forme légère et harmonieuse, et mêlant géométrie et légèreté dans son art.

  • Robert Faure

    Art millénaire et contemporain à l’encre de Chine, il suggère l’essentiel de la beauté de la nature. Avec une technique sans retouche apprise au Japon, il offre une démarche intérieure. Chaque peinture est un voyage.

  • Guillaume Fichet

    Guillaume Fichet, artiste autodidacte : “j'ai exploré la terre, le bois, et la pierre, me formant en art et créativité. Sculpteur et peintre, je crée des œuvres qui dialoguent avec le spectateur, éveillant émotions et réflexions sur notre unicité et évolution.

  • Soazic Guezennec

    L'installation "En lisière du dehors" fusionne art et science, explorant l'interaction homme-nature. Soazic Guezennec, crée un dialogue entre poésie et recherche scientifique, offrant une réflexion sur notre rôle dans l'écosystème.

  • Stéphane Le Mouël

    Stéphane Le Mouël puise son inspiration dans la nature, capturant l'énergie des paysages pour créer des œuvres vibrantes qui invitent à la contemplation.

  • Jean-Pierre Petit

    Écrit pictural

    Jean-Pierre Petit tisse une épopée visuelle où chaque toile est un chapitre d'une histoire sans fin, un récit vivant qui célèbre le voyage de la création.

  • Anny Juillet

    Le noir émoi

    Révélé en relief par l’abstraction géométrique, le noir se fait lumière. La vie jaillit des sculptures murales de l’artiste plérinaise qui vont à l’essentiel dans l’expression des émotions. Le noir devient alors un langage universel, un symbole de liberté absolue.

  • Patrick-Arman Savidan

    Patrick-Arman Savidan transforme la broderie en un récit textile, où chaque point contribue à une histoire sans image définie, évoluant éternellement.

  • Démonstration/Performance de Robert Faure
    Sur inscription uniquement