Robert Faure

Robert Faure

Art millénaire et contemporain à l’encre de Chine, il suggère l’essentiel de la beauté de la nature. Avec une technique sans retouche apprise au Japon, il offre une démarche intérieure. Chaque peinture est un voyage.

Démonstration/performance le vendredi 26 juillet à 16h. Sur inscription préalable au 06 41 47 12 45 ou sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Présence de l'artiste sur place le dimanche 4 août

Robert Faure s’est très tôt intéressé aux civilisations et cultures orientales. Après des études de philosophie, il enseigne divers courants de pensée confrontant les cultures d’Orient et d’Occident.

En 1980 il fait la rencontre d'un peintre chinois, Maitre Tang, qui lui montre ce que l'on peut faire avec un simple pinceau de loup, de l'eau et de l'encre de Chine. Il est fasciné par sa dextérité, la justesse de son regard et la force de son geste. Cette rencontre provoque l’étincelle qui ne s’éteindra plus. Au cours de cette relation de courte durée et à l’opposé de la pédagogie traditionnelle, Maitre Tang l’invite à tenter de reproduire des œuvres de grands maitres de la peinture pour s’imprégner de l’esprit de leurs peintures.

Suivant les conseils de son premier enseignant, il entre dans une longue période de recherche personnelle nourrie des œuvres de Maîtres chinois et japonais représentant les aspects souvent inattendus de la beauté de la nature.

Son premier voyage en Chine en 2005 le met en présence d’un enseignant chinois exceptionnel qu’il rencontre dans les montagnes jaunes (Huang shan). Malgré sa popularité et ses cours de peinture à la télévision chinoise, Li Xiang Hong accepte de soutenir cet européen dans sa démarche d’artiste. Depuis, chaque année Robert voyage avec lui à travers différents paysages de Chine. Il perfectionne ainsi des gestes techniques, des compositions et encrages qu’il n’a pu trouver dans aucun livre mais qu’il expérimente directement en nature auprès de lui.

En 2013 il est le premier peintre occidental sélectionné pour exposer dans la célèbre Galerie Rong Bao Zhai de Pékin puis, un an plus tard au Musée Han House de l’Académie des Beaux-Arts de Chine à Hangzhou. Il rencontre de nombreux peintres, professionnels et étudiants, qui apprécient ses peintures en les qualifiant de conformes à l’esprit des œuvres traditionnelles tout en les revisitant d’une touche de modernisme occidental.

Aujourd’hui il continue de perfectionner son art lors de voyages réguliers en Chine et au Japon. Il diffuse son enseignement en stages, dans des cours vidéo. En 2014 il fonde l’Académie internationale de peinture à l’encre pour offrir un approfondissement à ses étudiants et continue de former de futurs enseignants.

Témoignage de Li Xiang Hong

« Votre passion incessante et votre courage tenace vous ont conduit à surmonter bien des difficultés pendant l’apprentissage, mais vos résultats suscitent notre grande admiration. Après plusieurs voyages en Chine et de nombreuses communications avec des peintres vous avez perçu avec intelligence le ‘‘Tao’’ de la peinture chinoise ».

Ces peintures pleines de vie manifestent un Art du simple. Un Art de la suggestion où tout n’est pas montré, qui s’attache davantage à l’essentiel qu’aux seules apparences. Vous y découvrirez un respect des espaces vides, de simples représentations de la nature, des paysages et ses différents plans, ses montagnes et ses lointains “inaccessibles au-delà des nuages”.

Chaque peinture ici propose un cheminement, au propre comme au figuré, un voyage intérieur auquel le spectateur est invité. C’est par la recherche technique d’un tracé sans retouches et son sens de la beauté que de telles peintures rejoignent analogiquement l’acte de la Création. Le peintre zen tente d’éviter toute confusion, tout excès, préférant à l’exemple de l’univers de la nature, une représentation dépouillée et forte, épurée et puissante. En ce sens cette peinture n’est pas seulement un exercice esthétique, une recherche du beau, mais une pratique qui engage l’homme dans toute son humanité, physique, philosophique et spirituelle. Parce qu’universelle, elle parle à tout homme.

Cet Art est à la fois millénaire et contemporain. Nous vous souhaitons une agréable découverte de ces peintures décrites par Arthur Waley comme “une passion suspendue en un moment de calme stupéfiant”.

Voir le site

  • Partager sur :

Autres expositions

  • ALỲ

    Exploration et jaillissement de l’intime

    De formes corporelles surgit une palette de sentiments ou de quêtes. Êtres de bronze ou d’argile s’offrent en une lecture poétique et sensible, intensément habitée par le mouvement.

  • Daniele Bragoni

    Daniele Bragoni, maître sculpteur formé à Carrara, excelle dans le marbre depuis 30 ans, créant l'onde, une forme légère et harmonieuse, et mêlant géométrie et légèreté dans son art.

  • Robert Faure

    Art millénaire et contemporain à l’encre de Chine, il suggère l’essentiel de la beauté de la nature. Avec une technique sans retouche apprise au Japon, il offre une démarche intérieure. Chaque peinture est un voyage.

  • Guillaume Fichet

    Guillaume Fichet, artiste autodidacte : “j'ai exploré la terre, le bois, et la pierre, me formant en art et créativité. Sculpteur et peintre, je crée des œuvres qui dialoguent avec le spectateur, éveillant émotions et réflexions sur notre unicité et évolution.

  • Soazic Guezennec

    L'installation "En lisière du dehors" fusionne art et science, explorant l'interaction homme-nature. Soazic Guezennec, crée un dialogue entre poésie et recherche scientifique, offrant une réflexion sur notre rôle dans l'écosystème.

  • Stéphane Le Mouël

    Stéphane Le Mouël puise son inspiration dans la nature, capturant l'énergie des paysages pour créer des œuvres vibrantes qui invitent à la contemplation.

  • Jean-Pierre Petit

    Écrit pictural

    Jean-Pierre Petit tisse une épopée visuelle où chaque toile est un chapitre d'une histoire sans fin, un récit vivant qui célèbre le voyage de la création.

  • Anny Juillet

    Le noir émoi

    Révélé en relief par l’abstraction géométrique, le noir se fait lumière. La vie jaillit des sculptures murales de l’artiste plérinaise qui vont à l’essentiel dans l’expression des émotions. Le noir devient alors un langage universel, un symbole de liberté absolue.

  • Patrick-Arman Savidan

    Patrick-Arman Savidan transforme la broderie en un récit textile, où chaque point contribue à une histoire sans image définie, évoluant éternellement.

  • Démonstration/Performance de Robert Faure
    Sur inscription uniquement