Jean-Pierre Petit

Jean-Pierre Petit

Écrit pictural

Jean-Pierre Petit tisse une épopée visuelle où chaque toile est un chapitre d'une histoire sans fin, un récit vivant qui célèbre le voyage de la création.

Présence de l'artiste : en juillet vendredi 12 et dimanche 21. En août vendredi 2 et dimanche 11.

Codex, écriture picturale de Jean-Pierre Petit

De quoi le roman pictural chez ce peintre est-il le nom, dans cette œuvre qui s’affirme comme scripturaire, toujours ?

Sans titre il s’énonce et se développe comme une vis sans fin, au fil des œuvres successives qui annoncent les prochaines, sans désemparer. La présence d’une grammaire secrète et d’une syntaxe étrange s’affirme comme un voyage au long cours, dont le seul but serait seulement le voyage.

D’abord la peinture et encore, mais contre toute attente le narratif pictural devient récit. Une histoire nous est contée, flux de signes précipités, lignes et couleurs dans l’organisation spatiale du subjectile. Disons qu’il s’agit d’une fable qui n’aurait ni commencement ni fin, dont on ignorait le propos et le dessein. Chaque tableau est juste un nouvel indice ou le début d’un nouveau chapitre.

Chaque œuvre pourrait apparaître comme un récitatif à la gloire de la vie, flux textuel ininterrompu sur la toile. Cette écriture figurative et abstraite à la fois, hiéroglyphique du sensible en partage, nous donne à voir dans le temps long de la production des formes heureuses un dévoilement de l’œuvre dont l’éclosion reste cachée.

La narration du texte pictural comme un labyrinthe nous entraîne dans une aventure inédite entre l’image et l’écrit. C’est le roman de la vie mis en œuvre dans l’intuition du réel poétiquement posé par une mise en forme en mouvement perpétuel. Ce mouvement perpétuel énonciatif empreint de musicalité d’un gai savoir secret est à la fois familier et mystérieux.

Mises bout à bout toutes ces pages picturales, le moment venu, constitueront le grand livre du peintre, celui de sa propre existence. Alors apparaîtra un conte fantastique quand la peinture dans sa totalité recouvrira comme un palimpseste le territoire de l’inconscient ouvert sur le monde, livre d’images écrites aux pinceaux.

— Michel Rocherieux, juillet 2023

Jean-Pierre Petit est né en 1949 à Saint-Brieuc. Enfant, il rencontre Louis et Renée Guilloux qui encourageront toujours sa vocation artistique.

De 1966 à 1971, il prépare le diplôme national de peinture à l’École des Beaux-arts de Brest dans l’atelier d’Alain Béraud.

À Paris, il rencontre le peintre Jean Dewasne [galerie Denise René] qui l’invite à travailler dans son atelier.

Il entreprend une carrière de Graphiste puis Directeur artistique dans plusieurs agences de communication du grand-Ouest. Il crée son agence “Petit & Petit” à Saint-Brieuc.

Après quelques années dans le sud de la France où il crée des objets dérivés pour les musées de Marseille, Nîmes, Toulouse, Albi… Il revient en Bretagne en 2000 et se recentre sur le graphisme et l’édition avec des éditeurs bretons, tout en donnant la priorité à son travail de plasticien.

Voir le site

  • Partager sur :

Autres expositions

  • ALỲ

    Exploration et jaillissement de l’intime

    De formes corporelles surgit une palette de sentiments ou de quêtes. Êtres de bronze ou d’argile s’offrent en une lecture poétique et sensible, intensément habitée par le mouvement.

  • Daniele Bragoni

    Daniele Bragoni, maître sculpteur formé à Carrara, excelle dans le marbre depuis 30 ans, créant l'onde, une forme légère et harmonieuse, et mêlant géométrie et légèreté dans son art.

  • Robert Faure

    Art millénaire et contemporain à l’encre de Chine, il suggère l’essentiel de la beauté de la nature. Avec une technique sans retouche apprise au Japon, il offre une démarche intérieure. Chaque peinture est un voyage.

  • Guillaume Fichet

    Guillaume Fichet, artiste autodidacte : “j'ai exploré la terre, le bois, et la pierre, me formant en art et créativité. Sculpteur et peintre, je crée des œuvres qui dialoguent avec le spectateur, éveillant émotions et réflexions sur notre unicité et évolution.

  • Soazic Guezennec

    L'installation "En lisière du dehors" fusionne art et science, explorant l'interaction homme-nature. Soazic Guezennec, crée un dialogue entre poésie et recherche scientifique, offrant une réflexion sur notre rôle dans l'écosystème.

  • Stéphane Le Mouël

    Stéphane Le Mouël puise son inspiration dans la nature, capturant l'énergie des paysages pour créer des œuvres vibrantes qui invitent à la contemplation.

  • Jean-Pierre Petit

    Écrit pictural

    Jean-Pierre Petit tisse une épopée visuelle où chaque toile est un chapitre d'une histoire sans fin, un récit vivant qui célèbre le voyage de la création.

  • Anny Juillet

    Le noir émoi

    Révélé en relief par l’abstraction géométrique, le noir se fait lumière. La vie jaillit des sculptures murales de l’artiste plérinaise qui vont à l’essentiel dans l’expression des émotions. Le noir devient alors un langage universel, un symbole de liberté absolue.

  • Patrick-Arman Savidan

    Patrick-Arman Savidan transforme la broderie en un récit textile, où chaque point contribue à une histoire sans image définie, évoluant éternellement.

  • Démonstration/Performance de Robert Faure
    Sur inscription uniquement